La plastie abdominale

La plastie abdominale est l’intervention reine pour retrouver un ventre parfaitement plat et tendu lorsqu’il s’est relâché suite aux grossesses, à l’âge, ou aux variations de poids importantes.

Dr rani makhoul
Par Dr Rani Makhoul

Le « tablier abdominal » est parfois important et peut avoir un vrai retentissement psychologique. Lorsqu’il recouvre au moins en partie le pubis, l’intervention peut faire l’objet d’une prise en charge partielle par l’Assurance Maladie. Une plastie abdominale ne peut être envisagée qu’au moins 12 mois après la dernière grossesse, chez une patiente qui a un poids stable, dans les limites de la normale ou éventuellement en léger surpoids, et qui ne fume pas ou a totalement arrêté de fumer.

Lors d’une abdominoplastie, toute la peau située entre le pubis en bas et l’ombilic en haut est retirée, ce qui permet de retendre de manière spectaculaire le reste de la peau abdominale et d’obtenir le ventre le plus plat possible. Le corollaire de cela, qu’il faut accepter, est la longue cicatrice qui en résulte, puisqu’on ne peut pas retirer de peau sans créer de cicatrice. Cette cicatrice est horizontale et elle est placée très bas, afin de pouvoir être dissimulée facilement dans les sous-vêtements. La technique dite de « haute tension supérieure » permet de minimiser la tension sur la cicatrice et donc d’améliorer son aspect esthétique. Il existe également une petite cicatrice autour de l’ombilic : on préserve l’ombilic de la patiente (on parle de plastie abdominale avec transposition de l’ombilic), à l’exception de rares cas où il est préférable de reconstruire un nouvel ombilic (notamment lorsqu’il existe une hernie ombilicale).

Deux gestes sont associés à la plastie abdominale à chaque fois qu’ils sont indiqués :

  • Une lipoaspiration de l’abdomen et des hanches, réalisée à chaque fois qu’il y a un excès de graisse sous-cutanée.
  • Une cure de diastasis des muscles grands droits de l’abdomen, réalisée à chaque fois que les muscles de l’abdomen sont distendus (ce qui peut arriver notamment à la suite des grossesses, on parle de diastasis des muscles droits ou de hernie de la ligne blanche) ; la cure de diastasis permet de renforcer la sangle abdominale, d’aplatir encore plus le ventre et d’affiner la taille.

Une petite plastie abdominale peut être associée à une chirurgie mammaire afin de traiter en une seule intervention les séquelles de la grossesse : on parle de mommy makeover.

Avant / Après

  • Avant Apres Abdominoplastie Cas1 1
  • Avant Apres Abdominoplastie Cas2 1
  • Avant Apres Abdominoplastie Cas3 1

Voir les photos Avant Après
d'abdominoplastie

Lorsqu’une perte de poids a été absolument majeure (parfois après rééquilibrage alimentaire et adoption de règles hygiéno-diététiques plus saines, mais plus souvent après une chirurgie bariatrique de type sleeve gastrectomie ou bypass), l’excès cutané est tel qu’une plastie abdominale ne suffit généralement pas à le retirer entièrement. La cicatrice de plastie abdominale doit alors être poursuivie plus loin de manière à faire le tour de la patiente : on parle de bodylift, qui est l’intervention reine après un amaigrissement massif. Le bodylift permet de traiter les excès cutanés importants situés au niveau du ventre, mais également sur les côtés et dans le dos, ce qui corrige les fesses tombantes (il existe différentes variétés de bodylift qui permettent selon les cas de diminuer le volume des fesses, de le préserver ou de l’augmenter).

Avant / Après

  • Avant Apres Bodylift Cas1 1
  • Avant Apres Bodylift Cas2 1

Voir les photos Avant Après
de bodylift

L’intervention a lieu au bloc opératoire sous anesthésie générale. Aucun drain n’est mis en place. Après une plastie abdominale ou un bodylift, la douleur est essentiellement liée à la réalisation d’une cure de diastasis, c’est pour cette raison que j’infiltre un anesthésique local dans la paroi abdominale afin de soulager au mieux la patiente. La patiente ne pourra jamais se tenir parfaitement droite les premiers jours, elle sera toujours légèrement voûtée, et ce car on aura retiré le maximum de peau au niveau de l’abdomen pour le retendre le plus possible (si la patiente arrivait à se tenir parfaitement droite dès le lendemain de l’intervention, un relâchement cutané se produirait très probablement dans les mois qui suivent la chirurgie). Cela ne dure qu’une semaine environ. Des bas de contention doivent être portés la première semaine, et une gaine abdominale sera portée jour et nuit pendant 4 à 6 semaines (elle pourra bien sûr être retirée quelques heures le temps de la laver et de la sécher). La baignade ainsi que les activités physiques et sportives pourront être reprises à un mois (à l’exception des abdos si une cure de diastasis a été réalisée : à reprendre à 3 mois). La majorité de l’œdème aura disparu à 3 mois, mais il sera nécessaire d’attendre un an pour observer le résultat final de l’intervention, ainsi que l’aspect final des cicatrices. Ces dernières devront être protégées du soleil (crème solaire indice 50, y compris sous le maillot de bain) pendant toute cette période.

Infos pratiques :

À noter :
Tarif d'une plastie abdominale à partir de 4000 € et d'un bodylift à partir de 7000 € 

RDV au sujet de l'Abdominoplastie ou du Body Lift

Rendez Vous
Prendre rendez-vous

La prise de rendez-vous s'effectue via Doctolib

Dr rani makhoul
Dr Rani Makhoul

Le Docteur Rani Makhoul, chirurgien esthétique à Paris, est spécialiste en chirurgie plastique, esthétique et reconstructrice. Il est inscrit à ce titre au Conseil départemental du Val-de-Marne de l’Ordre des médecins sous le numéro 94/20146.

15