Durée d’une rhinoplastie, et comment se passe l’intervention

Drranimakhoul
Par Dr Rani Makhoul

La durée d’une rhinoplastie dépend de la technique chirurgicale réalisée

Il existe de nombreuses techniques chirurgicales en rhinoplastie à Paris. Les techniques de rhinoplastie structurelle, que je réalise, sont plus longues et plus complexes que les techniques non structurelles. La rhinoplastie structurelle présente plusieurs avantages :

  • une précision considérablement accrue : il est par exemple possible de définir la projection et la rotation de la pointe au millimètre près et au degré près, ce qui est difficile avec les techniques non structurelles
  • la possibilité de réaliser des corrections importantes : lorsque la cloison nasale par exemple est extrêmement déformée et déviée, on reconstruit entièrement une nouvelle cloison nasale parfaitement droite, ce qui n’est pas possible avec les techniques non structurelles
  •   la pérennité du résultat : le résultat d’une rhinoplastie structurelle est définitif, ce qui n’est pas toujours le cas avec les techniques non structurelles, il arrive par exemple que la pointe du nez retombe légèrement plusieurs mois après l’intervention en cas de rhinoplastie non structurelle
  •    la rhinoplastie structurelle est la technique chirurgicale qui préserve le mieux et/ou améliore le plus la fonction respiratoire nasale
  •   la rhinoplastie structurelle est la seule technique chirurgicale possible dans le cadre d’une rhinoplastie secondaire où l’architecture du nez a été abîmée et doit être reconstruite

Le seul inconvénient de la rhinoplastie structurelle, en dehors du fait qu’elle est plus délicate à réaliser et nécessite une plus longue courbe d’apprentissage, est qu’elle rigidifie légèrement le nez par rapport aux techniques non structurelles.

Durée Rhinoplastie

La durée d'une rhinoplastie dépend des caractéristiques du nez

Plus les déformations à corriger sont importantes, plus l’intervention est complexe et donc longue. Il est à noter que les déviations et les asymétries sont particulièrement difficiles à corriger, et que la chirurgie de la pointe est souvent la partie la plus délicate de l’intervention. La peau joue également un rôle important : l’intervention est considérablement plus difficile (et donc plus longue) en cas de peau fine, qui ne camoufle pas grand-chose ; le moindre défaut pouvant se voir à travers la peau, le résultat doit être le plus parfait possible.

Un exemple de rhinoplastie primaire « simple » (et donc avec une durée d’intervention plutôt courte) : une patiente souhaite se débarrasser d’une légère bosse sur le nez, la pointe du nez est plutôt jolie et la patiente ne souhaite pas la modifier, le nez est droit et la peau est d’épaisseur moyenne.

Un exemple de rhinoplastie primaire « complexe » (et donc avec une durée d’intervention nettement plus longue) : une patiente souhaite se débarrasser d’une bosse plutôt importante sur le nez, le nez et la cloison nasale sont très déviés, il y a un important travail à réaliser au niveau de la pointe, et la peau du nez est très fine.

Les rhinoplasties secondaires sont souvent plus complexes que les rhinoplasties primaires. A nouveau, plus la reconstruction à réaliser est importante, plus l’intervention est complexe et donc longue. Cela peut très souvent s’anticiper en préopératoire, mais pas toujours (par exemple en cas de rhinoplastie secondaire chez une patiente qui a une peau épaisse, il peut arriver que la peau épaisse camoufle et dissimule les tissus sous-jacents et que l’on ait une « mauvaise surprise » au bloc opératoire en constatant que toute l’architecture du nez et de la pointe doit être reconstruite !).

Un fragment de cartilage de côte est souvent prélevé pour réaliser la reconstruction, et en fonction de chaque personne la côte est plus ou moins difficile à « travailler » : un cartilage qui se tord de manière importante (ce qui arrive souvent chez les patients jeunes), ou un cartilage très calcifié (ce qui arrive souvent chez les patients âgés) est plus difficile à travailler, ce qui allonge la durée de l’intervention.

La durée d’une rhinoplastie dépend enfin du chirurgien

La durée de l’intervention dépend de l’expérience du chirurgien, et évolue généralement en trois phases :

  • dans un premier temps le chirurgien opère lentement ; plus il gagne en expérience et plus la durée opératoire se réduit
  • dans un second temps, le chirurgien qui a gagné en expérience va améliorer sa technique chirurgicale : il ne vise plus des résultats bons, mais des résultats excellents, et la durée opératoire s’allonge
  •   dans un troisième temps, le chirurgien qui a cette fois parfaitement mis au point sa technique chirurgicale va être de plus en plus rapide, la durée opératoire se réduit à nouveau

Combien de temps dure une rhinoplastie ?

Une rhinoplastie primaire structurelle dure en moyenne 3 heures, mais peut parfois durer 4 heures et plus en fonction de la complexité du cas.

Une rhinoplastie secondaire dure en moyenne 5 à 6 heures, parfois moins et rarement plus en fonction de la complexité du cas.

Dans tous les cas, le patient rentre chez lui le lendemain de l’intervention. En réalité, si la question de la durée de l’intervention est parfaitement légitime (les patients se la posent d’ailleurs souvent), il faut bien comprendre que le plus important – et de loin – est le résultat de l’intervention. En effet, mieux vaut mille fois une intervention un peu plus longue avec un excellent résultat, qu’une intervention plus rapide avec des défauts résiduels qui gêneront parfois le patient pendant toute sa vie…

Comment se passe une rhinoplastie ?

Je réalise toutes les rhinoplasties au bloc opératoire, sous anesthésie générale. Une sonde d’intubation est mise en place, elle permet au patient de respirer pendant l’intervention et peut parfois être responsable de maux de gorge dans les jours qui suivent. Les patients sont hospitalisés généralement 24 h, et rentrent chez eux le lendemain matin.

Le premier temps de la chirurgie consiste à exposer les structures à corriger : c’est le temps de dissection.

Le nez est ensuite opéré « de haut en bas » : on commence par la chirurgie osseuse (tiers supérieur du nez), puis la chirurgie de la cloison nasale, puis la chirurgie de la voûte cartilagineuse (tiers moyen du nez) et enfin la chirurgie de la pointe et des narines (tiers inférieur du nez).

L’intervention se termine par la mise en place d’une petite attelle thermoformée sur le nez. Je ne place jamais de mèches à l’intérieur du nez.

Drranimakhoul
Dr Rani Makhoul

Le Docteur Rani Makhoul, chirurgien esthétique à Paris, est spécialiste en chirurgie plastique, esthétique et reconstructrice. Il est inscrit à ce titre au Conseil départemental de Paris de l’Ordre des médecins sous le numéro 75/93940.

18

Aucun commentaire à «Durée d’une rhinoplastie, et comment se passe l’intervention»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés.
* Champs obligatoires