Narines – Photos avant / après

Drranimakhoul
Par Dr Rani Makhoul

L’esthétique des narines est essentielle au cours d’une rhinoplastie, et ne doit surtout pas être négligée. En effet, une rhinoplastie est réussie lorsque le nez ne présente pas de défauts, car le moindre défaut, même discret, comme par exemple une légère asymétrie des narines, attirerait immédiatement l’attention.

Des rebords narinaires symétriques et en bonne position, qui présentent un bel arrondi et ne sont ni trop remontés (la rétraction des rebords narinaires entraîne des narines trop visibles sur la vue de face), ni tombants, participent à l’embellissement de la pointe du nez. La forme et l’aspect des rebords narinaires sont directement liés à la configuration des cartilages de la pointe du nez. Les techniques de rhinoplastie structurelle, en donnant aux cartilages alaires une forme idéale dans les trois plans de l’espace, permettent d’obtenir des rebords narinaires réguliers et harmonieux, garants d’un résultat de rhinoplastie très naturel.

Enfin, la réduction de narines trop larges est une demande relativement fréquente des patientes. La technique chirurgicale doit être parfaitement réalisée afin que la cicatrice soit quasiment invisible, et que la pointe et la base nasale soient en harmonie avec le reste du nez, ainsi que le reste du visage : les narines ne doivent pas rester trop larges, mais elles ne doivent surtout pas être trop pincées non plus. Le résultat ne serait sinon ni naturel ni harmonieux, et la respiration nasale pourrait s’en retrouver impactée. Il faut être d’autant plus précautionneux que les défauts à ce niveau-là sont quasiment impossibles à corriger en rhinoplastie secondaire.

Avant Apres Narines Cas4 1
Avant Apres Narines Cas4 2Avant Apres Narines Cas4 3Avant Apres Narines Cas4 4

Cas N°1

La réduction de narines trop grandes et/ou trop visibles est une demande fréquente en rhinoplastie. De profil, les narines peuvent être trop grandes lorsque le rebord de l’aile du nez est rétracté (c’est-à-dire « tiré vers le haut ») et/ou que la columelle est tombante. De face, les narines peuvent être trop visibles lorsque la pointe du nez est très remontée. Enfin, une base nasale trop large doit être réduite afin de rendre les narines moins « présentes ». La rhinoplastie ultrasonique et structurelle réalisée chez cette patiente a permis de diminuer notablement la taille des narines sur la vue de profil, en abaissant le rebord narinaire rétracté et en remontant la columelle tombante. La bosse a été retirée, adoucissant considérablement le profil. La vue de trois-quarts ainsi que la vue de face permettent également d’apprécier la remontée de la columelle. Enfin, la vue basale montre que la légère déviation a été corrigée. La cicatrice est à peine visible au bout de 3 mois postopératoires seulement.
Avant Apres Narines Cas5 1
Avant Apres Narines Cas5 2Avant Apres Narines Cas5 3Avant Apres Narines Cas5 4Avant Apres Narines Cas5 5

Cas N°2

Voici un résultat à une semaine seulement d’une rhinoplastie secondaire. Il est essentiel de parfaitement cerner la demande de la patiente afin d’y répondre au mieux. Les 3 défauts que souhaitait corriger la patiente après sa précédente rhinoplastie (réalisée par un autre chirurgien) étaient : la columelle tombante, les grandes narines (les rebords narinaires étaient rétractés) et le corbin sur la vue de profil. Objectif rempli, avec comme on peut le voir assez peu d’œdème et d’ecchymoses 8 jours après cette rhinoplastie ultrasonique et structurelle. Le résultat définitif sera obtenu au bout de plusieurs mois.
Avant Apres Narines Cas1 1
Avant Apres Narines Cas1 2Avant Apres Narines Cas1 3Avant Apres Narines Cas1 4Avant Apres Narines Cas1 5

Cas N°3

La rhinoplastie ultrasonique est une méthode douce, qui permet de diminuer l’importance de l’œdème et des ecchymoses, et de reprendre rapidement une vie sociale et professionnelle normale. Les photographies de cette patiente ont été prises au moment du retrait de l’attelle, une semaine après l’intervention. La patiente est peu gonflée, elle a une légère ecchymose qui pourra être aisément camouflée par du maquillage. La bosse du nez a été retirée. Un important travail a été effectué au niveau de la pointe afin de l’affiner et surtout de diminuer la taille et la visibilité des narines en corrigeant la rétraction des ailes du nez. Le résultat définitif sera obtenu au bout de quelques mois.
Avant Apres Rhinoplastie Narines Cas8 1
Avant Apres Rhinoplastie Narines Cas8 2Avant Apres Rhinoplastie Narines Cas8 3

Cas N°4

Cette patiente avait eu une rhinoplastie qui a entraîné une rétraction des rebords narinaires. Des narines trop visibles et trop apparentes attirent l’attention, alors que le nez, bien que situé au milieu du visage, doit se faire oublier. Une rhinoplastie secondaire a été réalisée et a permis de corriger la rétraction des rebords narinaires ; le dorsum a également été légèrement abaissé. Objectif rempli : les narines n’attirent plus le regard et le nez apparaît beaucoup plus naturel et harmonieux, ce qui est l’objectif premier de toute rhinoplastie. Le résultat est montré à 3 mois seulement, le résultat définitif sera obtenu au bout d’un an.
Avant Apres Rhinoplastie Narines Cas9 1
Avant Apres Rhinoplastie Narines Cas9 2Avant Apres Rhinoplastie Narines Cas9 3Avant Apres Rhinoplastie Narines Cas9 4

Cas N°5

Une asymétrie de la pointe et des narines, même légère, peut rompre l’harmonie du nez et de l’ensemble du visage. La rhinoplastie ultrasonique et structurelle réalisée chez cette patiente a permis de corriger la déviation de la pointe et de rendre les narines beaucoup plus symétriques, restaurant ainsi l’équilibre et l’harmonie du nez et de l’ensemble du visage. La pointe a également été légèrement affinée, la petite bosse de profil a été retirée et les narines très allongées ont été réduites, adoucissant ainsi considérablement le nez. Le résultat est montré à 4 mois, le résultat définitif sera obtenu au bout d’un an.
Avant Apres Rhinoplastie Narines Cas7 1
Avant Apres Rhinoplastie Narines Cas7 2

Cas N°6

Résultat à 5 ans ! Cette patiente a été opérée d’une rhinoplastie tertiaire, avec prélèvement de cartilage costal pour reconstruire le nez. Lors d’une rhinoplastie secondaire, a fortiori tertiaire, les tissus du nez ont souvent été abîmés par les précédentes interventions, et il faut savoir accepter de petites imperfections résiduelles, qui sont parfois inévitables. Néanmoins, les techniques de rhinoplastie ultrasonique et structurelle permettent d’obtenir une amélioration tant esthétique que fonctionnelle, et surtout un résultat pérenne, qui ne se modifie pas avec les années, comme c’est par exemple le cas chez cette patiente.
Avant Apres Narines Cas6 1
Avant Apres Narines Cas6 2Avant Apres Narines Cas6 3Avant Apres Narines Cas6 4

Cas N°7

Cette patiente a été opérée d’une rhinoplastie tertiaire. Elle avait eu deux précédentes rhinoplasties par deux chirurgiens différents, il en a résulté des excisions cartilagineuses importantes qui ont considérablement affaibli la structure de son nez. Sur le plan esthétique, la patiente s’est retrouvée avec ce que l’on appelle un nez court, qui est un nez beaucoup trop petit et remonté : de face le nez n’était pas droit, la pointe était amorphe et manquait de définition, elle était trop remontée et les narines étaient trop visibles et asymétriques ; de profil le nez était trop petit avec une pointe trop remontée et qui manquait de projection, le dorsum présentait une convexité inesthétique avec un bec de corbin. Sur le plan fonctionnel, la patiente respirait très mal par le nez. Tous ces défauts esthétiques et fonctionnels ne peuvent être corrigés qu’en reconstruisant totalement la structure cartilagineuse du nez (rhinoplastie structurelle). Le prélèvement de cartilage au niveau d’une côte est alors obligatoire (à l’aide d’une petite cicatrice placée dans le sillon sous-mammaire). C’est ce qui a été fait chez cette patiente : le prélèvement costal réalisé a permis de reconstruire totalement l’architecture du nez et de la pointe (en termes techniques : réalisation d’un greffon de remplacement du septum caudal stabilisé par deux spreader grafts suffisamment longues, droites et rigides, l’excision de la fibrose au niveau de la pointe a montré l’amputation totale des crus latérales ainsi que des dômes, les crus mésiales avaient été préservées et ont permis de reconstruire les dômes après les avoir entièrement libérées puis suturées au greffon de remplacement du septum caudal, les crus latérales ont été reconstruites à l’aide de deux lateral crural strut grafts). Le résultat est montré à une semaine seulement, à l’ablation de l’attelle. La patiente est déjà très peu marquée, comme c’est le cas en rhinoplastie ultrasonique. Le nez est beaucoup plus droit, la pointe a été dérotée (abaissée) et elle est beaucoup mieux définie. Les narines sont moins apparentes et plus symétriques. Le profil est beaucoup plus esthétique et le corbin a disparu. Enfin, la patiente respire déjà beaucoup mieux ! Le résultat définitif sera obtenu au bout d’un an.
Avant Apres Narines Cas2 1

Cas N°8

Une asymétrie des narines, même légère, se voit immédiatement, alors que des narines symétriques participent grandement à l’embellissement de la pointe. Ce qui peut sembler un détail ne l’est en réalité pas, et un très grand soin doit être apporté lors de l’intervention à donner une forme idéale aux cartilages de la pointe du nez et à les rendre les plus symétriques possibles. La photographie de droite a été prise juste après l’ablation de l’attelle, soit une semaine après la rhinoplastie ultrasonique et structurelle réalisée chez cette patiente, et on voit déjà que la pointe du nez, la columelle, les rebords narinaires et les orifices narinaires sont beaucoup plus symétriques, conférant une réelle harmonie à l’ensemble du nez.
Avant Apres Narines Cas3 1
Avant Apres Narines Cas3 2Avant Apres Narines Cas3 3

Cas N°9

La rhinoplastie nécessite d’accorder une importance extrême à chaque détail, aussi petit soit-il, car de petites corrections peuvent faire de grands changements. On voit par exemple chez cette patiente à quel point l’amélioration de la forme des narines embellit la pointe. La légère déviation du nez a été corrigée, et de profil la petite bosse a été retirée et la pointe a été légèrement abaissée et légèrement reculée. Résultat à 6 mois.
Drranimakhoul
Dr Rani Makhoul

Le Docteur Rani Makhoul, chirurgien esthétique à Paris, est spécialiste en chirurgie plastique, esthétique et reconstructrice. Il est inscrit à ce titre au Conseil départemental de Paris de l’Ordre des médecins sous le numéro 75/93940.

18

Aucun commentaire à «Narines – Photos avant / après»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés.
* Champs obligatoires